'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',15,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>
'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',24,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>
Accueil | Société » A la loupe » Les sénégalais et le sexe : au nom du plaisir et de la procréation

Les sénégalais et le sexe : au nom du plaisir et de la procréation

La difficulté de cerner la (nouvelle) relation que les sénégalais entretiennent avec le sexe, voire la sexualité, n’a d’équivalent que la position centrale et intime qu’elle occupe dans le corps humain. De la lointaine fiction sentimentale d’hier, les sénégalais d’aujourd’hui semblent lui opposer la réalité immédiate du corps. Ici, le sexe, au-delà de son caractère sacré, parce qu’appareil de procréation, est aussi, le royaume de tous les plaisirs.

Les sénégalais et le sexe ou les sénégalais et la sexualité ? Au-delà de la sémantique, le sujet reste très chatouilleux. Dans toutes les religions révélées, le sexe revêt un caractère sacré. « Procréer, dispersez vous et peupler la terre » enseigne la Bible, là où la religion musulmane permet aux hommes de prendre jusqu’au 4 épouses. L’activité sexuelle, s’il est fait dans les conditions normales de pression et de température, c’est-à-dire dans les liens sacrés du mariage, est érigée au rang de culte.

Il ne se passe pas un jour sans que les « faits divers » ne proposent pas aux lecteurs, le sexe et ses produits dérivés (sodomie, fellations, adultères, viols etc…). Même le très sérieux journaliste et essayiste, Abdou Latif Coulibaly, plus connu dans l’investigation, avait tué le sexe dans ses essais politico-juridiques pour la ressusciter dans le genre romanesque à travers « La Ressuscitée ».Même si l’auteur s’est défendu de ne pas faire de la pornographique, en affirmant que ce fut juste « ses délires personnels » ( voir Week–end n ° 31 du 14 au 27 décembre 2007).Bon bref…..

Chez les ados et des jeunes, la notion d’abstinence semble être remplacée par celle de précaution, tant il est vrai que le sexe est devenu banal, à la limite, un jeu d’enfant. « Dakar life », qui se veut un magazine urbain a révélé dans son premier numéro que « les dakaroises se moquent de la virginité ». Si on en croit toujours ce journal, « 71% des filles à Dakar ne sont plus vierges.

Chez les célibataires, au masculin comme au féminin, si on peut parler de sexe à l’état brut de A ( comme aphrodisiaque) à Z ( comme zone érogène), par contre, il est permis de parler, au niveau de la « cour des grands », d’une véritable sexualité verbale et visuelle (tout l’arsenal du jeu de la séduction) doublé d’une activité sexuelle digne de l’époque de Balzac.

Aujourd’hui, les jeunes cadres, qui n’avaient pas « beaucoup joué » durant leur jeunesse sont devenus les plus grands coureurs de jupons. On a tendance à dire que plus le niveau intellectuel est élevé moins l’activité sexuelle est dense et intense, plus on est pauvre plus on va ….à Ngaye Mékhé ? En tout cas le sexe, comme une actualité éternelle, intéresse tout le monde. Mieux, il gouverne le monde.

Quand le sexe gouverne le monde

Le sexe gouverne le monde depuis la nuit des temps. Au Walo, c’est à travers le mariage que la Reine Yéri Madj Mbodj s’est unie avec le Roi maure pour faire la paix avec le Trarza. Si Pâris a enlevé Hélène dans la « Guerre de Troie n’aura pas lieu », qui a finalement eu lieu, c’était pour le sexe. Clovis s’est converti parce que Clotilde lui faisait un malin chantage sexuel. Charlemagne a fondé l’Empire carolingien pour abuser de son droit de cuissage. Et on oublie souvent de dire que le Prince Charmant de la Belle au Bois Dormant ne l’a pas réveillée que d’un simple baiser…..

seneweb

> Commenter cet article sur Facebook

"; ?>

A lire aussi dans la même rubrique


'2278', 'lang' => 'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',104,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>

Un message, un commentaire ?



'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',143,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>