'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',15,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>
'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',24,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>
Accueil | Société » Associations féminines africaines » INSTITUTION DE LA CEDEAO : Le Centre pour le développement du Genre obtient (...)

INSTITUTION DE LA CEDEAO : Le Centre pour le développement du Genre obtient son accord de siège à Dakar

INSTITUTION DE LA CEDEAO : Le Centre pour le développement du Genre obtient son accord de siège à Dakar

Pour le compte du Centre de la Cedeao pour le développement du Genre (Ccdg), le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères ont procédé, hier à Dakar, à la signature de l’Accord de siège. Mohamed Ibn Chambas et Cheikh Tidiane Gadio se sont réjouis de voir cette institution ouest-africaine se doter d’une politique de Genre devant impliquer davantage les femmes en tant qu’actrices du développement, dans le processus d’intégration régionale.

Devant plusieurs personnalités, dont Mme Aminatta Dibba, directrice du Ccdg, le président de la Commission de la Cedeao a tenu à « remercier vivement le gouvernement du Sénégal qui n’a émis aucune réserve pour abriter le Ccdg ». Selon Mohamed Ibn Chambas, sans même que cette marque d’hospitalité ne soit formalisée par la signature d’un Accord de siège, le président Abdoulaye Wade et son gouvernement n’ont cessé de soutenir le Ccdg afin qu’il joue efficacement son rôle d’appui aux Etats membres pour une meilleure prise en compte du Genre dans les politiques et programmes d’intégration sous-régionale.

Avec la signature, hier à Dakar, de l’Accord de siège, Mohamed Ibn Chambas est convaincu que « les choses ne s’en porteront que mieux pour le Ccdg dont la mission, consistant à impulser le statut de la femme ouest-africaine par le renforcement de ses capacités de contribution au processus d’intégration régionale, est bien comprise par les autorités sénégalaises ».

En effet, le gouvernement sénégalais est conscient de l’importance de l’approche Genre dans la définition de ses politiques de développement.

Convaincu que toute stratégie de développement, qui ne prendrait pas en compte la situation des femmes, serait irrémédiablement vouée à l’échec, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères a laissé entendre que « le gouvernement sénégalais s’attache à promouvoir leur intégrité physique et morale, à favoriser leur accès aux sphères de décision et à mettre en œuvre un cadre législatif favorable à l’établissement de rapports égalitaires de Genre ».

Selon Cheikh Tidiane Gadio, il ne suffit pas seulement d’avoir de bons textes ou un beau discours pour promouvoir la femme.

« Il faut une concrétisation par les actes, dans des Etats africains conscients de l’importance des femmes dans nos sociétés », a-t-il souligné avant de « réaffirmer la volonté du président Abdoulaye Wade de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail de la gent féminine au Sénégal et partout en Afrique ». En terminant, Cheikh Tidiane Gadio a réitéré « l’engagement du gouvernement sénégalais à apporter le soutien nécessaire au Ccdg afin de lui faciliter l’accomplissement total de sa noble mission ».


Soldat avec Le Soleil

> Commenter cet article sur Facebook

"; ?>

A lire aussi dans la même rubrique


'2578', 'lang' => 'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',104,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>

Un message, un commentaire ?



'fr'), array("compil"=>array('squelettes/article.html','html_9eb69ce5ee9495013a5478b1d05feba9','',143,$GLOBALS['spip_lang'])), _request("connect")); ?>